Violences entre pairs

Violences entre pairs

Les violences du quotidien au sein de l'école semblent parfois anodines mais elles peuvent pourtant amener à des situations de harcèlement. On estime qu'aujourd'hui 700 000 élèves sont victimes chaque année de harcèlement scolaire, dont la moitié de manière sévère*.

Agréée depuis 2008 par le Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, la MAE mène également des actions de prévention en milieu scolaire, notamment sur les violences entre pairs.

Public concerné
3 - 18 ans

Durée de la session en classe
45 min à 2 heures, en fonction de l'âge des élèves

Objectifs pédagogiques

Pour les élèves de 3 à 5 ans :

  • connaître les différentes formes de violences et comprendre les mécanismes qui y sont liés ;
  • apprendre à reconnaître, analyser et maîtriser les différentes émotions (joie, tristesse, peur ou colère).

Pour les élèves de 6 à 12 ans :

  • échanger sur les différentes formes de violence, ses causes et conséquences ;
  • mettre des mots sur des situations (victime, auteur et témoin) ;
  • se responsabiliser quant à ses actes et ceux des autres ;
  • apprendre les recours face aux phénomènes de groupe.

À cela s'ajoute pour les 12 - 18 ans :

  • la prise de conscience face aux violences du quotidien ;
  • l'empathie.

Approche pédagogique

Grâce à l'approche basée sur la parole et l'écoute active, les élèves sont amenés à s'interroger, à argumenter et à confronter leurs opinions. Le discours et le vocabulaire sont adaptés selon le public sensibilisé et les expériences partagées au cours de l'intervention.

L'aspect ludique, participatif et non moralisateur de l'action de sensibilisation permet aux élèves de s'exprimer librement, de se responsabiliser dans leurs pratiques et de développer leurs compétences psychosociales (la prise de décision, la confiance en soi, la gestion des émotions ou encore l'esprit critique...).

image
image

Exemples d'interventions en classe

Outils pédagogiques utilisés

image
image
image
image
image
image

Outils pédagogiques utilisés

Pour informer et sensibiliser le plus grand nombre, la MAE organise également :

  • des formations auprès des enseignants ;
  • des rencontres-débats pour les parents.

Témoignages

Une élève de CM2 : « J'ai appris un message clair : tu dois dire ce que tu ressens ».

En effet, il est très important d'exprimer ce que l'on ressent avec des mots et d'en parler à un adulte pour ne pas aggraver la situation.

Une élève de CM2 : « C'est moi qui forçais les autres élèves à se moquer de Julien, parce qu'il n'était pas comme les autres. Maintenant, je m'en veux beaucoup. ».

Il est important de faire prendre conscience que les actes ont des répercussions sur les individus. Le rôle du témoin est également important ; si celui-ci n'agit pas face à une situation de violence, il devient alors complice.

Sources

* Enquêtes de victimation, universitaires, DEPP 2011 - 2013-2015

Aller plus loin

Cette thématique vous intéresse ?

Si vous êtes enseignant ou professionnel de l’éducation et souhaitez organiser une intervention de prévention MAE, contactez la MAE de votre département.
RETOUR AUX RESSOURCES

En poursuivant votre navigation sur mae.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à ameliorer les performances de notre site et à vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'interêt. Pour en savoir plus et personnaliser vos cookies, consultez notre page Vie privée et cookies