Bien choisir le mode de garde pour son enfant

Crèche ou assistante maternelle ? Halte-garderie ou nounou à domicile ? Bien avant la naissance ou la fin du congé parental, chaque parent se pose les mêmes questions. Pas d'inquiétude. Voici un petit guide mode d'emploi pour vous aider à poser vos priorités et à choisir le meilleur mode de garde pour vous.

Des solutions de garde adaptées pour les petits

Vous pouvez faire garder votre tout petit dès l'âge de deux mois et demi.
Prenez le temps de la réflexion pour choisir entre les différentes options, en fonction de votre mode vie et de ce qui est important pour votre confort et celui de votre enfant.

  • Le choix de la vie en collectivité

    Vous avez envie que votre enfant s'éveille au contact d'autres enfants et qu'il prenne l'habitude d'être entouré par plusieurs adultes qui prendront soin de lui ? Optez pour les crèches, qui accueillent votre enfant jusqu'à son entrée en maternelle.
    Gérées par les municipalités ou les départements, les crèches publiques sont souvent réservées aux parents qui travaillent.
    Elles sont très demandées. Il faut donc parfois s'inscrire dès le sixième mois de grossesse pour obtenir une place !
    Activités variées, personnel compétent, hygiène parfaite : les avantages sont nombreux. De plus, c'est un excellent moyen de sociabiliser votre enfant et de tisser des liens avec d'autres parents.
    Petit bémol, les besoins de votre tout petit seront moins écoutés, l'environnement est bruyant, les horaires de garde stricts et au moindre risque de contagion, il faudra rester à la maison...
    Certaines entreprises réservent un lieu d'éveil aux enfants de leurs salariés. Idéal : on part et on rentre du travail en famille !
    Quant aux crèches parentales, elles ont été créées par des parents comme nous. Le plus : un mode de gestion souple et participatif si vous aimez vous investir.
    Enfin, il existe aussi des micro ou mini-crèches ou des halte-garderies aux structures plus légères et aux horaires aménagés et aussi des jardins d'enfants, pour les enfants jusqu'à 6 ans.

    Les tarifs des crèches sont généralement indexés sur les revenus et calculés en fonction de votre quotient familial, surtout pour les structures gérées par les municipalités et pour beaucoup de crèches parentales.
    D'autres pratiquent des tarifs plus libres.
    N'hésitez pas à faire un comparatif précis du coût à l'année, en fonction de vos revenus et des aides que vous pouvez obtenir.
    Vous risquez sans doute de vous heurter au manque cruel de places observé partout en France. Le délai d'obtention pour une place peut ainsi s'avérer très long : inscrivez-vous par précaution dès le début de votre grossesse pour mettre toutes les chances de votre côté.
  • L'assistant(e) maternel(le) agréé(e)

    Vous n'avez pas obtenu de place en crèche ? Vous préférez choisir la personne qui sera avec votre enfant au quotidien ?
    Ces professionnel(le)s de la petite enfance disposent d'un agrément pour garder jusqu'à 4 enfants de moins de 6 ans à leur domicile. Depuis 2010, ils (elles) peuvent également se retrouver dans une MAM ou Maison d'Assistant(e)s Maternel(le)s.
    Vous déposez ainsi votre enfant dans une "seconde" maison avec l'assurance de faire appel à une personne qualifiée et régulièrement suivie par la PMI (Protection Maternelle et Infantile). Un gage de sérieux et de confiance dans une petite structure. Rassurant car votre enfant n'est pas tout seul !

    Vous pouvez également, comme pour les crèches, obtenir des aides de la CAF.
  • La nounou à domicile (ou auxiliaire parentale)

    Vous voulez éviter les trajets et les contraintes horaires ?
    Vous pouvez employer une personne à votre domicile.
    Vous recrutez directement la nounou par annonce ou par bouche-à-oreille : vous prenez alors en charge les formalités d'emploi (salaires, contrat, etc.) ou vous pouvez passer par un organisme agréé qui s'occupera des tâches administratives pour vous.
    Dans tous les cas, vous pouvez bénéficier d'aides de la CAF et de réduction d'impôts selon vos revenus.

    Généralement plus onéreuse pour un enfant unique, la garde à domicile peut être répartie entre deux familles. En effet, la garde partagée se révèle très confortable, à condition de bien choisir la nounou et l'autre famille.
    Définissez bien les tâches, les horaires et les dates de congés et assurez-vous que vous êtes d'accord sur les rythmes et habitudes à donner aux enfants.
    Les gardes alternent alors entre les deux domiciles, d'une semaine sur l'autre...ce qui suppose aussi de tout acheter en double pour accueillir l'autre enfant : lit, chaise bébé, etc.

Des accueils de loisirs pour les plus grands

Votre enfant est déjà scolarisé ? Vous avez besoin de le faire garder avant ou après la classe ? Ou pendant les vacances scolaires ?
Les centres de loisirs proposent des activités éducatives encadrées.
Sorties culturelles, jeux et chansons, arts et sports sont au programme toute l'année.
Les avantages ? Votre enfant sera ravi de retrouver des copains de son âge autour d'activités plus ludiques.
Les éducateurs et les animateurs sont tous diplômés et encadrés : c'est rassurant.
Quant à votre participation financière, elle est modulée en fonction de vos ressources. Renseignez-vous auprès de votre commune, c'est elle qui gère le plus souvent ces centres ou auprès de votre comité d'entreprise.

Le baby-sitter pour les gardes occasionnelles

Envie d'un dîner en amoureux ou d'une soirée cinéma et aucun proche disponible pour garder votre enfant ?
N'hésitez pas à faire appel aux services d'un ou d'une baby-sitter pendant vos sorties. Pas de diplôme requis. Le plus souvent, ils sont lycéens ou étudiants et habitent dans le voisinage.
Et pourquoi ne pas aussi faire appel à des mamies ou des papis !

En résumé, il existe une foule de bonnes solutions.
Prenez le temps de peser le pour et le contre pour choisir le mode de garde qui convient le mieux à votre mode de vie.
Comparez les horaires, les tarifs, les distances à parcourir.
Faites un bilan objectif des " pour " et des " contre ".
Bien choisir le lieu d'accueil ou la personne qui s'occupera de votre tout petit est essentiel pour vivre sereinement les séparations... et les retrouvailles.

Source : Caisse des Allocations Familiales, caf.fr

RETOUR AUX ARTICLES PRÉVENTION

Nos offres en lien avec ce sujet

Assurance
Famille

L'assurance des enfants et des parents.

9,50
  • /mois

Découvrir l'offre

Assurance
Génération

L'assurance de l'enfant, de la naissance jusqu'à la fin des études