Mon enfant est transgenre, comment l'accompagner au mieux ?

Mon enfant est transgenre, comment l'accompagner au mieux ?

Bien que l'identité soit plurielle, complexe et non figée, la vie en société nous ramène régulièrement à des catégories, notamment celles liées au genre. Des toilettes publiques aux cabines d'essayage, des rayons de jouets aux vêtements, des formules de politesse aux documents administratifs, comment faire au quotidien quand on ne se reconnaît pas dans le genre qui nous a été assigné à la naissance ? Et, quand on est parent d'un enfant trans, comment l'accompagner au mieux ?

Être une personne trans est lié au genre et non à l'orientation sexuelle, c'est pour cela qu'on parle de transidentité. Un garçon transgenre a donc été assigné fille à la naissance, on le genre au masculin, c'est-à-dire en le désignant par « il », même pour parler de lui au passé. À l'inverse, une fille trans a été déclarée de sexe masculin à l'état civil, on s'adresse à elle avec des pronoms féminins.

À la différence des personnes cisgenres, qui ne se ressentent pas d'un autre genre que celui assigné à la naissance, les personnes trans entament un parcours de transition, qui prend parfois du temps. Pour définir le moment où la personne va révéler publiquement cette identité, on parle de coming-out. Un enfant peut très jeune mettre des mots sur sa transidentité, ou beaucoup plus tard, mais le coming-out trans est légitime à n'importe quel âge.

image

Accompagner son enfant

Pouvoir accompagner son enfant dans ses démarches est le plus important pour les parents et les proches, afin qu'il se sente pleinement reconnu. Être bien entouré est le maître-mot. Votre enfant a particulièrement besoin d'être soutenu dans les premiers mois et premières années de sa transition, ce parcours pouvant comporter des paramètres très différents d'une personne à l'autre (changement de prénom, de vêtements, de coiffure, etc.). Et ce n'est pas parce qu'une personne est trans qu'elle va systématiquement se conformer aux représentations vestimentaires les plus habituelles. Les enfants trans n'ont pas à « faire fille » ou « faire garçon »,ce sont des filles, des garçons ou des personnes non-binaires, qui peuvent déjouer les stéréotypes comme tous les enfants.

Se préserver en tant que parent

Accompagner une transition, c'est souvent devoir donner beaucoup d'explications à l'entourage. Mais ce n'est pas à vous de tout porter et de tout savoir ! Il est nécessaire de pouvoir relâcher la pression, notamment en identifiant des personnes ressources qui peuvent effectuer un relais. Si vos proches vous posent des questions, il est important de dissocier celles liées à un besoin d'information à celles découlant d'une curiosité trop intrusive, voire déplacée. De nombreuses associations proposent des brochures de sensibilisation à l'usage des proches, que vous pouvez leur communiquer.

Afin que votre enfant ait un suivi adapté, il est également important de trouver du personnel médical formé à cette thématique. L'espace Santé Trans à Paris, les centres LGBT (pour Lesbiennes, Gays, Bi.es et Trans) et les plannings familiaux peuvent être des interlocuteurs utiles pour vous aiguiller vers un praticien trans-friendly, bienveillant et informé sur l'accueil de ce public.

Les personnes trans représentent un public vulnérable, car susceptible de subir des maladresses à répétition et des violences transphobes. En accord avec votre enfant, il est important d'informer les personnels des différents endroits qu'il fréquente (club de sport, garderie, école...) afin de prévenir cela. Vous pouvez orienter les professionnels de l'éducation vers des associations spécialisées qui les formeront à un accueil inclusif. L'Éducation nationale vient par ailleurs d'éditer sa première charte sur la prise en compte des questions de transidentité en milieu scolaire, affirmant ainsi le rôle qu'ont à jouer les personnels d'éducation dans la lutte contre la transphobie.

S'appuyer sur la culture pour aider

Vous pouvez aussi proposer des ressources littéraires et cinématographiques pour sensibiliser les camarades de classe. Petit à petit, la littérature jeunesse et les séries diversifient leurs représentations et il est désormais possible de se projeter dans des héros de fiction qui ne sont pas exclusivement cisgenre. S'appuyer sur un film ou une BD a un double bénéfice : cela permet d'aborder le sujet sans focaliser les exemples sur votre enfant, tout en lui permettant d'avoir des personnages auxquels s'identifier.

Enfin, même si son coming-out représente une étape cruciale et que vous en parlerez beaucoup, il ne faut pas oublier de souligner également ce qui fait son identité acquise : goûts artistiques, pratiques sportives, loisirs, traits de personnalité... Le genre ne fait pas tout, loin de là !

image

La MAE est partenaire de la fondation Le Refuge

La MAE s'engage activement pour accompagner et soutenir les jeunes victimes de LGBT-phobies. C'est la raison pour laquelle elle est partenaire de la fondation Le Refuge.

Philippe BENET, Président de la MAE :

« En tant que numéro 1 de l'Assurance Scolaire, la mission première de la MAE est de protéger et d'accompagner les enfants à l'école et dans leur vie quotidienne et ce quoi qu'il arrive. Nous sommes attentifs aux besoins des jeunes et conscients qu'une exclusion de leur famille, au-delà de perturber l'équilibre personnel et affectif, a pour effet une perte de repères et un sentiment imminent d'abandon par la société. Ce partenariat est comme une évidence pour nous dans la mesure où il s'agit de s'associer avec un acteur qui agit en faveur de la protection des jeunes et qui lutte contre leur isolement et leur précarité. »

Reconnue d'utilité publique, la Fondation Le Refuge a pour objectif de prévenir l'isolement social, la rupture familiale et le suicide des jeunes LGBT+, de 14 à 25 ans, victimes d'homophobie ou de transphobie. La MAE, engagée dans la lutte contre le harcèlement et contre toutes formes de discrimination et d'exclusion, est sensible à cette cause et souhaite, à travers ce partenariat apporter son aide à ces jeunes en rupture familiale en raison de leur orientation sexuelle.

Quelques ressources utiles :

Wikitrans.co : définitions utiles, cartographie des associations trans à Paris et en Régions, brochures et articles à destination des proches, témoignages, en accès libre.

Certaines associations au champ d'action non limité aux transidentités proposent des permanences à destination du public trans et des proches (les centres LGBT, l'association Contact, etc.). La fondation Le Refuge peut, quant à elle, dispenser des ateliers de sensibilisation en milieu scolaire.

Des livres jeunesse et jeunes adultes : Normal(e) de Lisa Williamson ; Appelez-moi Nathan de Catherine Castro ; Je suis Camille de Jean-Loup Felicioli ; Assignée garçon, série de BD de Sophie Labelle.

Des films et des séries : Petite Fille, documentaire réalisé par Sébastien Lifshitz ; Le personnage de Théo dans la série Les nouvelles aventures de Sabrina ; le personnage de Jules dans la série Euphoria ou encore Tomboy, film de Céline Sciamma.

Aller plus loin

À lire

Tous les articles Vie quotidienne

Nos offres en lien avec ce sujet

Assurance Famille

Protégez-vous, parents et enfants, à la maison, le week-end, pendant les vacances.
Devis et souscription en ligne.

L'assurance Scolaire et Extrascolaire 4 étoiles de la MAE est incluse pour chaque enfant !

À partir de

10,35
/ mois
J'EN PROFITE

Assurance Mobile

Assurez l'équipement nomade de TOUTE la famille pour 12€/mois sans limite de nombre d'appareils assurés !

Smartphones, ordinateurs portables, appareils photos, enceintes bluetooth, montres connectées, consoles de jeu portables...

* 1 mois offert pour toute 1ère souscription à un contrat MAE Mobile Plus. Offre valable jusqu'au 31/08/2022.

12
/ mois
J'EN PROFITE

En poursuivant votre navigation sur mae.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à ameliorer les performances de notre site et à vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'interêt. Pour en savoir plus et personnaliser vos cookies, consultez notre page Vie privée et cookies