Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de vous proposer des contenus et des services adaptés.
En savoir plus et paramétrer les cookies

Infos parents

Loisirs

Des activités extrascolaires en toute tranquillité

Le temps de la rentrée des classes marque aussi celui des inscriptions aux activités extrascolaires.
Inscrire votre enfant à une activité artistique, culturelle ou sportive lui permettra de s'épanouir, de se dépenser, mais aussi de se faire de nouveaux amis.
Mais comment faire le bon choix ? Quel sport votre enfant peut-il pratiquer en fonction de son âge ? À qui s'adresser et comment alléger la facture ?

Autant de questions que vous vous posez et auxquelles la MAE répond au fil de cet Infos Adhérents spécial « activités extrascolaires ».

Bonne lecture à tous !

Comment choisir une activité extrascolaire pour votre enfant ?

Comment choisir une activité extrascolaire
En matière d'activités extrascolaires, les enfants aiment changer régulièrement... Il faut dire qu'il y a tant de choses à découvrir ! Voici quelques conseils pour accompagner votre enfant dans ses choix et s'y tenir... au moins jusqu'à l'année prochaine !
Privilégiez le plaisir !

Faut-il le rappeler ? L'essentiel au moment de choisir une activité pour votre enfant est de lui faire plaisir.

D'abord, parce que dans le cas contraire, il va rapidement traîner des pieds pour y aller...
Et quoi de plus frustrant que d'avoir inscrit votre enfant à une activité pour finalement le voir se morfondre tous les mercredis après-midi devant la télé ?

Conseil MAE
Demandez à assister ou participer à une séance « test » avant de vous engager.

Ensuite, parce que si par exemple vous contraignez votre enfant timide à faire du théâtre, il risque surtout de développer des complexes ! Au contraire, choisir une discipline appréciée et dans laquelle il réussit lui permettra de se valoriser.

A ce propos, les études tendent à prouver qu'il n'y a pas de rapport entre activités extrascolaires et réussite scolaire : inutile donc d'inscrire votre enfant à un club d'échecs dans l'espoir d'en faire un génie des maths !

Enfin, dès 5 ans, un enfant est en mesure d'exprimer ses préférences. Bien sûr, le rôle des parents est de l'accompagner dans sa réflexion, mais pour l'enfant, faire un choix et décider d'une partie de son emploi du temps est très gratifiant.

Respectez le rythme de votre enfant

Si l'on choisit avant tout les activités de son enfant pour lui faire plaisir, pas question pour autant que cela devienne le calvaire des parents ! Emmener un enfant au tennis et à la musique, d'accord, mais comment faire quand on en a trois ?

Pour que plaisir des enfants ne rime pas avec cauchemar des parents, prenez le temps d'établir un plan de roulement optimal en début d'année scolaire.

Au fur et à mesure de l'année, vous nouerez aussi certainement des liens avec d'autres parents et pourrez ainsi organiser des co-voiturages.

Gardez du temps pour vous

Pratiquer une ou deux activités extrascolaires, c'est bien, mais attention à la surcharge ! Si à peine sorti de l'école votre enfant doit se précipiter à la danse ou au cours de chant, les occasions de se voir risquent de manquer cruellement.

Faites plutôt en sorte de laisser des plages horaires vides sur votre emploi du temps familial pour vous permettre, selon l'envie du moment, d'organiser une promenade dans les bois, de faire un jeu de société, de cuisiner ensemble ou juste... de ne rien faire !

Quel sport à quel âge ?

Quel sport à quel âge
L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande au moins 1 heure d'activité physique par jour pour les enfants et adolescents de 5 à 17 ans. Le fait d'aller à l'école en vélo ou encore les cours d'EPS participent à cette dépense quotidienne.

L'OMS conseille également la pratique d'une activité d' « intensité soutenue » au moins 3 fois par semaine, pour « renforcer le système musculaire et l'état osseux » de l'enfant.
Pour cela, vous pouvez inscrire votre enfant à une activité sportive ; mais pour que cette expérience soit bénéfique, mieux vaut choisir une activité adaptée à ses facultés, et donc à son âge. Voici quelques points de repère.

Avant 6 ans

À cet âge, l'objectif n'est pas tant de se dépenser ou de maîtriser une technique que de se familiariser avec son corps, de découvrir de nouvelles sensations ou encore de s'ouvrir aux autres.

Bébé nageur, bébé gym, éveil musical, arts plastiques, cirque... En proposant de telles activités à votre tout-petit, vous lui permettez de faire de nombreux apprentissages (équilibre, coordination, adresse, etc.) sur un mode ludique ;
apprentissages qu'il sera en mesure de réactiver le moment voulu.

Pour le moment, mieux vaut choisir des activités praticables à la séance. Attention également à ce que la durée d'une séance n'excède pas les 30 minutes car votre bout de chou se fatigue très vite et ses capacités de concentration sont encore limitées.

Entre 6 et 12 ans

Désormais, votre enfant est en mesure de participer à des séances plus longues (environ 45 minutes pour les plus petits) et de pratiquer la même activité une année durant. Il est également capable d'exprimer ses goûts et préférences. Alors, avant de l'inscrire à une activité pour l'année, discutez-en ensemble !

Pour les plus petits, de nombreuses fédérations proposent des séances d'initiation ou la pratique d'un sport version « mini » : danse, foot, basket, tennis... Pour les sports collectifs, veillez d'ailleurs à ce que les enfants soient regroupés par tranche d'âge pour éviter les accidents.

Participer à une activité encadrée par des règles est stimulant pour votre enfant qui est désormais en mesure, après une première tentative peu concluante, de se corriger pour que le second essai soit un succès.

Les règles lui permettent également d'apprendre à canaliser son énergie. La pratique du judo, par exemple, est encadrée par un code moral qui repose, entre autres, sur le contrôle de soi, le respect et la confiance en son adversaire.

A partir de 10 ans environ, certains enfants développent un esprit de compétition. Vous pouvez les accompagner dans leur désir de challenge tout en veillant à ce qu'ils parviennent à surmonter leurs échecs. En aucun cas, la compétition sportive ne doit être vécue comme une contrainte.

À partir de 13 ans

À l'adolescence, il est probable que votre enfant se désintéresse de son activité sportive. Il aura tendance à préférer son écran à la natation et les sorties entre copains aux rencontres sportives du weekend... avec parfois des conséquences sur sa santé physique.

Dans ce cas, la clé est peut-être de lui proposer un sport plus original, moins orienté « discipline » et « compétition », tels que danse africaine ou accrobranche. Une autre solution peut consister à l'inscrire à des stages sportifs (escalade, équitation, etc.) durant les vacances.

Après cette première phase durant laquelle il s'oppose souvent à l'autorité des adultes (éducateur sportif compris !) et doit se familiariser avec un corps en pleine métamorphose, il est probable que votre ado reprenne peu à peu goût au sport. Patience donc !

Activités extrascolaires : démarches et infos pratiques

Activités extrascolaires
Donner à son enfant l'occasion de découvrir et de s'ouvrir à des activités, c'est le souhait de tous les parents. Mais cela nécessite un peu d'organisation et aussi des moyens... Voici quelques conseils pratiques pour préparer au mieux une rentrée active et alléger le plus possible la facture.
À qui s'adresser ?

Pour connaître les activités extrascolaires qui se pratiquent dans votre commune, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre MJC (Maison des Jeunes et de la Culture).

Parfois, les communes organisent un forum des associations début septembre.
Pour les activités culturelles, vous pouvez également vous mettre en relation avec les conservatoires et écoles d'arts près de chez vous.

Examens médicaux

Si votre enfant participe à des compétitions au sein d'une fédération sportive, il devra être licencié. Et pour obtenir sa licence, vous devrez présenter une attestation médicale d'aptitude datant de moins d'un an.

Assurance

Pour que votre enfant s'amuse en toute sérénité, n'oubliez pas de souscrire une bonne assurance !

L'assurance extra-scolaire est vivement conseillée si votre enfant pratique des activités en dehors de l'école.

Les clubs possèdent souvent une assurance qui couvre à la fois le personnel d'encadrement et les mineurs, mais ils ne peuvent être tenus responsables d'un accident qu'en cas de faute avérée. Il est donc préférable de souscrire une assurance extra-scolaire individuelle pour votre enfant.

Attestation loisirs

Avec l'Assurance Scolaire et Extrascolaire MAE 24/24 PLUS, votre enfant est assuré durant ses activités extrascolaires, qu'il soit victime ou responsable d'un accident. Il vous suffit de faire une demande dans votre espace Adhérent pour recevoir la carte MAE LOISIRS ! Pratique, elle se glisse facilement dans la poche ou le sac de sport de votre enfant et le suit dans toutes ses activités. Indispensable, elle indique ses nom et prénom, les coordonnées des personnes à contacter en cas d'accident et le numéro d'assistance de la MAE.

Réduire la facture

Pour obtenir d'éventuelles réductions pour les activités extrascolaires de votre enfant, commencez par vous renseigner auprès de votre comité d'entreprise : nombreux sont ceux qui proposent des chèques vacances (utilisables auprès de nombreux partenaires : colonies de vacances, centres de loisirs, MJC...) ou des coupons sport ANCV qui - sur le même principe que les chèques vacances - permettent de régler les cotisations, adhésions, cours ou stages auprès d'un grand nombre d'associations ou clubs sportifs.

Certaines Caf accordent également des aides à leurs allocataires au niveau départemental pour les activités sportives ou culturelles de leurs enfants ainsi que pour leurs vacances, en fonction de différents critères (revenus, nombre d'enfants à charge, etc.). Ce sont les « aides au temps libres ».

Si vous inscrivez votre enfant de moins de 6 ans (au 1er janvier de l'année d'imposition) au centre de loisirs, n'oubliez pas de demander une attestation fiscale à la mairie. Vous pouvez en effet bénéficier, sous certaines conditions, d'un crédit d'impôt correspondant à 50% des sommes versées l'année précédente, dans la limite de 2 300 € par enfant (soit un crédit d'impôt maximum de 1 150 €).

Si l'activité choisie par votre enfant nécessite d'acheter du matériel, ne vous précipitez pas tout de suite dans les grandes enseignes spécialisées ! Voyez d'abord si le club n'organise pas une vente avant la rentrée ou si d'autres parents ne revendent pas du matériel à prix bradé. Pensez aussi aux sites d'annonces entre particuliers.

Enfin avec MAE 24/24 PLUS, plus la peine de souscrire une assurance spécifique à la pratique des activités extrascolaires ! MAE 24/24 PLUS protège votre enfant, en cas d'accident, à l'école et sur le trajet école-domicile, mais également pendant toutes ses activités extrascolaires.

ASSURANCE
EXTRASCOLAIRE

MAE 24/24 PLUS 2016/2017

Adhésion par internet

Paiement sécurisé par carte bancaire
Réception immédiate de l'attestation par email

aller en haut de la page