Repérer et déjouer l'addiction aux jeux vidéo et jeux en ligne

Repérer et déjouer l'addiction aux jeux vidéo et jeux en ligne

Les jeux vidéo et jeux en ligne ont envahi votre quotidien et celui de vos enfants. Ils les pratiquent partout : à la maison bien sûr, mais aussi dans les transports, et parfois même à l'école. L'aventure, l'action et la stratégie sont au cœur de ces univers virtuels que certains enfants ne parviennent pas à quitter. Comment repérer les mécanismes de la dépendance ? Quelle attitude adopter ? Voici quelques conseils pour prévenir les excès et maîtriser la place des jeux dans la vie de vos enfants.

Où commence la pratique excessive ?

Pourquoi ces jeux sont plus addictifs ? Parce qu'ils n'ont pas de fin

Si le jeu est avant tout un plaisir, s'il stimule la rapidité et la coordination, certains joueurs perdent le contrôle du temps qu'ils passent devant l'écran, avec à la clé des difficultés à l'école, un repli sur soi, etc. Cette addiction est le plus souvent liée aux jeux en réseau, en particulier aux MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game) ou jeux de rôle multi-joueurs.

Pourquoi ces jeux sont plus addictifs ? Parce qu'ils n'ont pas de fin : ils fonctionnent en boucle, de manière continue. C'est le temps passé à jouer qui est récompensé, pas le talent ni la maîtrise. De plus, le sentiment d'appartenir à une communauté, de se mouvoir dans un monde virtuel coupe les enfants de la réalité qui leur apparaît alors dénuée d'intérêt.

image

Selon le Syndicat national du jeu vidéo, en 2013, on dénombrait 31 millions de joueurs français, soit une croissance de 10% sur un an. (1)
Dans le détail, 80% des Français jouent aux jeux vidéo, dont 39% de joueurs occasionnels et 61% de joueurs réguliers.
À noter également que plus de 40% des joueurs sont des parents, dont 65% jouent avec leurs enfants (contre 44% en 2010).
Les gamers consacrent en moyenne 12 heures par semaine à la pratique des jeux vidéo, soit 2 heures de plus qu'en 2011.

Pourtant, le nombre d'heures passées devant un écran n'est pas le seul facteur à prendre en compte pour s'assurer que nos enfants ne prennent pas le chemin de la dépendance.

Repérer les symptômes et dialoguer

Le plus important, quel que soit l'âge des enfants, est de privilégier le dialogue

Depuis peu, vous remarquez un changement de comportement chez votre enfant. Il pique des colères sans raison, devient agressif, a des phases de tristesse. Il passe de plus en plus de temps devant son écran au détriment de ses amis, du sport. Il néglige son travail scolaire, dort peu, s'alimente mal. Il s'isole et finit par consacrer l'essentiel de son temps libre aux jeux, sans parvenir à se contrôler ou à se limiter... C'est le moment de réagir !

Le plus important, quel que soit l'âge des enfants, est de privilégier le dialogue.
Or, difficile de communiquer avec eux lorsque leur univers nous est totalement étranger.

Alors, pour rétablir le lien, faites-le parler des jeux qu'il pratique. Posez-lui des questions sur les contenus et les personnages, sur les autres joueurs, sur son niveau... Affichez votre intérêt pour éviter qu'il ne renforce son isolement. Il vous sera plus facile de fixer des limites d'utilisation et de contrôler le temps qu'il peut y passer. Mieux informés, vous échangerez plus sereinement avec votre enfant sur les bienfaits et les risques. Vous le guiderez vers des jeux plus adaptés. Et vous mettrez ainsi en place des limites réalistes pour mieux le protéger.

Quelques pistes préventives...

Pour anticiper d'éventuelles pratiques excessives, quelques conseils utiles à appliquer à la maison :

  • Installez l'ordinateur familial ou la console de jeu dans une pièce commune. Votre enfant sera moins isolé et vous pourrez superviser son activité et ses temps de jeu. Cela est en effet plus compliqué lorsque la console est installée dans la chambre.
  • Fixez un temps de jeu qui vous semble raisonnable selon son âge, ses activités et l'intensité qu'il met dans le jeu (certains enfants sont totalement happés par le virtuel et ont du mal à s'en extraire, même après quelques minutes). Vous pouvez définir un temps dédié par jour avec votre enfant ou encore lui proposer de gérer un compteur d'heures hebdomadaire. Vous posez ainsi des limites, indispensables, tout en responsabilisant votre enfant.
  • Vérifiez que les jeux vidéo sont adaptés à l'âge de votre enfant : la norme PEGI (Pan European Game Information) 2.0 propose des pictogrammes numérotés apposés sur tous les jeux.
  • Utilisez un logiciel de contrôle parental. Certains empêchent les enfants d'accéder à des jeux déconseillés pour leur âge.

En résumé, s'il est impossible de tout contrôler en permanence, le dialogue avec vos enfants reste la clé de la prévention. Etre présent, discuter, jouer avec eux, instaurer des temps limites de jeu est la meilleure solution pour ne pas laisser l'addiction prendre le pas.

Source

  • ifac-addictions.fr
  • L'addiction aux jeux vidéo

    RETOUR AUX ARTICLES PRÉVENTION

    Nos offres en lien avec ce sujet

    Assurance Famille

    L'assurance accident qui protège toute la famille

    Assurance scolaire et extrascolaire incluse

    À partir de

    10,15
    / mois
    DÉCOUVRIR L'OFFRE

    Assurance Scolaire

    4 niveaux de protection scolaire ou extrascolaire au choix

    Maternelle, Élémentaire, Collège, Lycée

    * Pour une 1ère adhésion d'un enfant scolarisé en maternelle

    A partir de

    11,90
    / an
    DÉCOUVRIR L'OFFRE