Voyagez sereins sur la route des vacances

Voyagez sereins sur la route des vacances

Vos enfants hurlent à l'arrière, des bouts de sandwich ont volé un peu partout dans la voiture - normal ils ont joué avec - et vous apercevez après de longues heures un visage marqué par la fatigue dans le rétroviseur : le vôtre ! Pour voyager sereins, occupez vos enfants.

Un voyage, ça se prépare !

On ne saurait trop vous rappeler l'importance de prévoir un petit sac de voyage contenant au minimum de l'eau, quelques jus (en cartons individuels avec paille), des fruits, des gâteaux ou du fromage. Parfait pour rassasier les petites faims et les grandes soifs entre deux pauses et maintenir la bonne humeur de tous ! Si vous voyagez l'été, il faut veiller, en particulier, à régulièrement proposer à boire à vos enfants - surtout les bébés qui peuvent rapidement se déshydrater. Soyez également prévoyants, n'hésitez pas à réaliser régulièrement un petit sondage auprès de vos enfants, les plus jeunes comme les plus grands, pour anticiper les envies pressantes. Les aires de repos ne se présentant pas tous les kilomètres, mieux vaut prévenir les situations de crise !

Quelques règles de sécurité

Même si vous emportez de quoi occuper vos enfants pendant le voyage, attention à ne pas encombrer la plage arrière ou les sièges avec des jeux ou d'autres objets. D'une part, cela vous permettra de garder une vue dégagée sur la route derrière vous et d'autre part, cela évitera que les objets ne se transforment en projectiles, en cas de freinage un peu brusque. Autre précaution à laquelle on pense peut-être moins : en voiture, on se protège contre le soleil. Si les pare-brise filtrent très bien les UV, ce n'est pas le cas des vitres latérales, comme le montrent les résultats d'une étude publiée en mai 2016 dans le JAMA (1). Les chercheurs ont passé au crible 29 voitures de 15 marques différentes construites entre 1990 et 2014. Les vitres sont de vraies passoires à UV-A, responsables du bronzage mais aussi des cancers, et à UV-B qui provoquent les coups de soleil. Conclusion : en plein été, port de lunettes de soleil, manches longues et crème solaire sont vivement recommandés, même en voiture !

Jeux et occupations pour les enfants

Votre trajet en lui-même peut devenir une activité ludique et interactive jusqu'à destination ! Vous pouvez transformer vos enfants en reporters de la route : équipés d'une carte, à eux de repérer les noms des villes ou des aires de repos et de tracer le trajet parcouru au fur et à mesure du voyage. Ils suivront ainsi le périple étape par étape, sans demander toutes les 5 minutes si vous êtes bientôt arrivés.

N'oubliez pas d'emporter des livres et des magazines. Mais si vos enfants montrent des signes de nausée en les lisant, proposez-leur alors plutôt des jeux qui leur permettent de regarder par la fenêtre : devinettes, charades, " qui suis-je " ou encore " ni oui, ni non ". N'oubliez pas que se concentrer sur un point fixe à l'horizon permet d'atténuer le mal des transports.
Variantes pour parents à cours d'imagination : vous énoncez une couleur et les joueurs doivent identifier le plus vite possible une voiture, une moto, un camion ou un bus de cette couleur. Succès garanti auprès des plus petits qui peuvent facilement participer. Soyez d'ailleurs vigilant à bien adapter le jeu à tous les âges pour que les plus jeunes ne passent pas le voyage à regarder les plus grands jouer.

Pour les voyages au long cours

Si vous partez vraiment loin ou que vos enfants sont particulièrement agités en voiture, optez pour les " solutions de secours ". Si vous voulez éviter un peu les écrans, vous pouvez brancher une histoire enregistrée ou des comptines que vous aurez pris soin d'emprunter à la médiathèque avant de partir. Une fois l'histoire terminée, prévoyez alors éventuellement un dessin animé. Les passagers des avions ont le droit à des films pour faire passer le temps, alors pourquoi pas les jeunes passagers des voitures ?
Enfin, si vous aspirez à un trajet dans le calme et sans bouchons, roulez de nuit !
Vous pourrez à coup sûr compter sur vos enfants, qui eux seront en pleine forme, pour vous faire oublier votre nuit blanche le lendemain !

Si votre enfant est malade en voiture

Beaucoup d'enfants sont malades en voiture. Ce mal des transports passe souvent avec l'âge. Mais en attendant que votre petit grandisse, voici quelques conseils pour mieux appréhender un long trajet avec lui.

Avant le départ :

  • Bien dormir la veille du trajet pour ne pas accentuer la nausée
  • Prévoir un traitement contre le mal des transports, après avis médical
  • Bien manger : une collation à base de sucres lents et pauvre en matière grasse (comme le pain par exemple)
  • Éviter les boissons juste avant le départ et surtout pas de lait !
  • Rassurer votre enfant sur les conditions du voyage, s'il a une appréhension cela peut augmenter la sensation de nausée

Pendant le voyage :

  • Toujours adopter une conduite douce et sans à-coups
  • Privilégier l'autoroute et éviter les petites routes sinueuses
  • Ne pas s'énerver dans les bouchons pour ne pas stresser l'enfant
  • Aérer en entrouvrant légèrement la fenêtre si les conditions le permettent
  • Inciter l'enfant à regarder par la fenêtre
  • Éviter les écharpes ou les cols roulés qui favorisent le réflexe nauséeux

Un peu de préparation, des occupations et des règles de sécurité toujours présentes à l'esprit vous permettront de voyager plus sereinement en famille pour que sur la route, ce soit déjà un peu les vacances !

(1) JAMA Ophthalmol (Journal of the American Medical Association). 2016 ; 134(7):772-775

RETOUR AUX ARTICLES PRÉVENTION