Apprendre à détecter une situation de harcèlement

Apprendre à détecter une situation de harcèlement

Presque tous les parents d'enfants harcelés vous le diront : le jour où ils découvrent la situation subie par leur fille ou leur fils, c'est un choc. Un choc souvent doublé d'incompréhension et parfois de culpabilité. Comment n'ai-je pas pu m'en rendre compte ? Ai-je su trouver les mots qu'il fallait pour en parler ?

Au quotidien, il est important d'identifier les signes du harcèlement et d'échanger régulièrement avec votre enfant afin de le sensibiliser. La prévention commence à la maison.

Comment détecter le harcèlement de mon enfant ?

Un enfant harcelé ne va pas spontanément se confier. Il nourrit un sentiment de culpabilité qui le bloque, aggravé par une peur des représailles. Il est donc conseillé aux parents d'être attentifs aux symptômes évocateurs sans pour autant verser dans une obsession extrême. Il existe 4 signes révélateurs :

  • les conséquences physiques (hématomes, griffures, morsures...), souvent cachées par les enfants.
  • les conséquences matérielles (vêtements déchirés, fournitures cassées, vols d'objets scolaires ou personnels...) sont davantage visibles. L'enfant harceleur peut non seulement chercher à détériorer mais aussi à s'approprier ce qui appartient à l'enfant harcelé.
  • les conséquences psychologiques s'apparentent souvent à des changements brusques d'humeur ou de comportement (perte de confiance, isolement, agressivité inhabituelle, attitude capricieuse, somatisation, troubles du sommeil, de l'alimentation...).
  • les conséquences familiales sont les plus dommageables car l'enfant harcelé à l'école se transforme en enfant harceleur à la maison.

Comment parler du harcèlement avec mon enfant ?

N'attendez pas que le harcèlement survienne dans votre famille pour évoquer le sujet. Vous pouvez l'aborder à l'occasion d'un film, d'un article ou d'un reportage qui traite de ce thème pour savoir si votre enfant a bien compris le sujet ou s'il connaît des cas similaires dans son entourage.

En tant que parent, rassurez votre enfant pour ne pas qu'il se sente coupable. Il faut aussi expliquer que le harcèlement prend des formes diverses : insultes, coups, mises à l'écart, moqueries, privations... Enfin, même si cela vous paraît naturel, n'hésitez pas à rappeler à votre enfant votre amour pour lui, et qu'en tant que parent, votre rôle est de le protéger et d'être là pour lui dans ces difficultés. Plus un enfant se sait aimé et écouté, plus il se confiera.

En résumé, la parole, avant ou après une situation de harcèlement, facilite la prise de conscience, puis la confidence et aide à restaurer la confiance de l'enfant harcelé. Il n'est jamais trop tard et il est important d'accompagner l'enfant pour qu'il puisse se reconstruire durablement.

image

Lien utile

  • nonauharcelement.education.gouv.fr
  • Site du gouvernement contre le harcèlement

    RETOUR AUX ARTICLES PRÉVENTION

    Nos offres en lien avec ce sujet

    Assurance Famille

    L'assurance accident qui protège toute la famille

    Assurance scolaire et extrascolaire incluse

    À partir de

    10,15
    / mois
    DÉCOUVRIR L'OFFRE

    Assurance Scolaire

    4 niveaux de protection scolaire ou extrascolaire au choix

    Maternelle, Élémentaire, Collège, Lycée

    * Pour une 1ère adhésion d'un enfant scolarisé en maternelle

    A partir de

    11,90
    / an
    DÉCOUVRIR L'OFFRE