Accidents de la vie courante, comment les éviter ?

Chaque année, plus de 11 millions de personnes (1) sont victimes d'un accident de la vie courante. Les enfants sont particulièrement concernés. Pourtant, avec de simples précautions, de nombreux accidents pourraient être évités, dans la maison ou le jardin. Quels sont les bons réflexes ?

Les accidents de la vie courante recouvrent les accidents domestiques (5 millions de recours aux urgences par an, soit près de 15 000 par jour), les accidents scolaires (survenant sur le trajet école-domicile, en cours de sport ou pendant la récréation), ceux qui se produisent dans la rue ou lors d'activités en dehors de l'école.

Les enfants de moins de 15 ans particulièrement concernés

46% des accidents surviennent sur le lieu de vie

Chez les enfants de 0 à 16 ans, les accidents de la vie courante surviennent principalement dans l'habitat (46 % des cas), soit à l'intérieur de la maison (83 % des cas), soit à l'extérieur (17 %). Puis viennent les aires de sport et de jeux (20 %), les lieux d'enseignement et les lieux publics (22 %), et les zones de transport (7 %) (2).

Selon Santé Publique France (3), les chutes (58 %) et les coups (16 %) sont les premières causes d'accident, mais on trouve aussi les intoxications accidentelles (50 000 enfants par an), la suffocation, les noyades et les brûlures (15 % des quelques 200 accidents graves de barbecue qui ont lieu chaque année concernent des enfants)(4).

  • Dans la maison : dès que votre enfant est en âge de se déplacer seul, même à 4 pattes, il est important de sécuriser toutes vos prises électriques avec des cache-prises. Que ce soit dans la cuisine, dans le salon ou toute autre pièce, attention aux chaises hautes : veillez toujours à bien attacher votre plus petit et apprenez-lui en grandissant à ne pas se tenir en équilibre sur sa chaise.
  • Dans la cuisine : ne laissez pas dépasser les manches des casseroles du côté du vide. Tournez-les systématiquement vers le mur pour éviter que vos enfants ne se brûlent en renversant les aliments ou liquides chauds sur eux. Ne laissez jamais sur une table ou un plan de travail des couteaux de cuisine ou des ciseaux. Rangez tous les produits d'entretien en hauteur (y compris la lessive) et ne transvasez pas ces produits dans des bouteilles d'eau ou de jus de fruit vides (les enfants pourraient les prendre pour leur boisson préférée).
  • Dans le salon : ne laissez pas de petits bonbons, cacahuètes ou autres gâteaux apéritifs à portée de mains des plus petits. Rangez-les systématiquement sur des plans en hauteur pour que votre enfant ne puisse y accéder seul. Équipez vos tables basses et hautes à bords pointus de protège-coins afin que votre enfant ne se blesse pas.
  • Dans la chambre : sécurisez les coffres à jouets par un dispositif adapté afin que le couvercle ne puisse se refermer brutalement sur les petites mains de votre enfant.
  • Dans la salle de bain : ne laissez jamais seul un petit enfant sans surveillance dans son bain, même quelques instants pour répondre au téléphone, par exemple, ou aller ouvrir la porte si on sonne. Un bébé qui glisse peut se noyer en quelques minutes dans 20 centimètres d'eau.
  • Dans le garage et le jardin : attention aux outils de bricolage et de jardinage tels que scies, perceuses, sécateurs et autres appareils avec lesquels un enfant peut facilement se blesser. De la même manière, ne laissez pas de tondeuse allumée dans le jardin sans la présence d'un adulte. Il faut être également particulièrement vigilant à tenir les enfants éloignés d'un barbecue (ou d'un feu de cheminée), surtout lorsqu'ils portent des vêtements synthétiques qui sont très inflammables. Sécurisez également tous les accès aux piscines familiales (sans relâcher votre vigilance car les enfants peuvent passer par-dessus une barrière de protection).
  • Dehors et à l'école : dès son plus jeune âge, apprenez à votre enfant les bons réflexes piétonniers et les risques des jeux dangereux, par l'échange et la parole. Par ailleurs, faites attention aux vêtements, liens et bijoux pouvant entraver le cou de votre enfant lors d'une bousculade ou d'un accrochage sur un jeu; ainsi qu'aux boucles d'oreilles, qui peuvent provoquer des déchirures du lobe.

Un conseil important : ne laissez jamais seul un jeune enfant sans surveillance. Par ailleurs, apprenez-lui très tôt à déceler les risques afin qu'il puisse les identifier par lui-même (pas de main dans la jointure des portes, ni de doigt dans la prise, etc.), en posant des mots adaptés à son âge sur les éventuelles conséquences.

De bons réflexes à adopter au quotidien et à partager en famille sans modération !

(1) Inserm (2014)
(2) Publié le 11 février 2016 sur le site de Santé Publique France - Résultats de l'enquête permanente
sur les accidents de la vie courante (Epac).
(3) Bulletin épidémiologique hebdomadaire - InVS (janvier 2017)
(4) Ministère de la Santé.

RETOUR AUX ARTICLES PRÉVENTION

Nos offres en lien avec ce sujet

Assurance
Famille

L'assurance accident qui protège toute la famille

Assurance scolaire et extrascolaire incluse

À partir de

9,95
  • /mois

Découvrir l'offre

Assurance
Génération

L'assurance de l'enfant, de la naissance jusqu'à la fin des études